Hépatite C : les traitements efficaces ne sont pas accessibles à tous

L’Hépatite C demande un certain budget et il a notamment permis de développer des traitements efficaces. Toutefois, ces derniers ne sont pas disponibles pour tous les malades et cela provoque les inquiétudes chez les professionnels de la Santé.

Médicament

Médicament

La France débloque un budget de 700 millions d’euros pour le traitement de l’hépatite C et cela paraît assez faible par rapport à la somme allouée par l’Allemagne qui atteint 1.4 milliard d’euros. L’hépatite C ne bénéficie pas de la même exposition selon les pays et tous les patients n’accèdent pas au traitement efficace. Pourtant, les experts de la Santé estiment qu’il ne faut pas oublier que ces médicaments ont un impact pour guérir cette maladie, mais ils permettent de limiter le développement d’autres problèmes de santé comme le cancer du foie.

L’hépatite C demande un traitement onéreux pour une seule personne

Les inquiétudes sont donc au rendez-vous alors que les pratiques mises en place dans divers pays d’Europe sont différentes. Le traitement est accessible en France aux patients qui ont atteint un stade F3 qui est caractérisé par la précirrhose du foie. Cela a été décidé, car il faut aux alentours de 50 000 euros pour une seule personne. En parallèle, certains pays comme l’Espagne ou l’Italie ont décidé d’élargir l’accessibilité.

Des médicaments en mesure de guérir 95% des malades de l’hépatite C

Les gastro-entérologues partagent donc leurs inquiétudes concernant cette situation qui touche de nombreux patients. Ces derniers doivent être très atteints pour bénéficier de ces médicaments qui ont tout de même la capacité de guérir de plus de 95% des personnes malades. Ces dernières reçoivent ainsi un traitement d’environ 12 semaines et le traitement pourrait permettre d’éradiquer l’hépatite C d’ici 7 ans, mais sans doute si tout le monde peut en bénéficier. Le secteur médical est donc en colère et ils réclament un élargissement.

Médicament, Pixabay – StockSnap

Laisser un commentaire