Les médicaments génériques ont-ils vraiment la côte chez tous les médecins ?

Il semblerait que la réponse soit négative, car au vu des ordonnances rédigées par certains médecins, les génériques sont boudés par la profession. La loi n’est pas respectée, car, depuis plus d’un an, ils doivent prescrire aux patients des médicaments en spécifiant le nom de la molécule et plus la marque du produit. Les médecins devraient donc sur l’ordonnance utiliser la DCI (dénomination commune internationale). Le magazine « UFC que Choisir » avec cette nouvelle étude veut prouver que les professionnels de santé font de la résistance.

Médicaments

Médicaments

La DCI devrait être appliquer par les médecins, mais pour l’instant aucune sanction n’est prévue pour ceux qui la contourneraient. Pour mieux comprendre ce que « UFC que Choisir » a voulu démontrer via cette étude, le médecin traitant ne devrait plus prescrire par exemple de l’Advil, mais de l’Ibuprofène. Les auteurs ont analysé plus de 815 ordonnances qui contenaient plus de 2729 prescriptions médicales et seulement 27% étaient conformes à la loi mise en vigueur il y a un an de cela, 13% sont rédigées avec le DCI, 14% indiquent le DCI et la marque du médicament  quant aux autres ordonnances, seule la marque du médicament était notée.

Les médecins ne sont pas nombreux à prescrire les génériques

Pourquoi a-t-on pris une telle décision envers les médecins ? Il semblerait que plusieurs raisons soient invoquées, cela éviterait les accidents en cas de voyage d’une personne malade dans un pays différent et cela permettrait dans un deuxième temps aux médecins de s’y retrouver plus facilement grâce au nom unique de la molécule et selon le magazine, la DCI serait également un moyen de « lutter contre le surdosage ».

Certains patients ne veulent pas entendre parler des génériques

Les patients seraient-ils également responsables de cette situation ? Certains en effet sont totalement réfractaires aux médicaments génériques trouvant ces derniers peu efficaces. Qu’en pensez-vous ? Les résultats de l’étude sont à lire en détail dans le magazine de janvier actuellement en vente.

Médicaments, Pixabay – Mizianitka

Laisser un commentaire